• Il va falloir y réfléchir...

     

    La re-ouverture de l'unique commerce du village est un pas vers une dynamique que nous saluons, qu'il importe de soutenir et pour ce faire il me semble des projets plus opportuns et plus conviviaux que ce que nous propose la fédération . Jusqu'à présent l'absence de réaction de la collectivité dans cette affaire ressemble à une acceptation de ce schéma de pérennisation. 

    Le plan B ressemblerait à mon sens à un développement touristique familial ou ciblé (randonneurs pédestres , équestres, vététistes ) qui tirerait partie de l'excellence des paysages, de la douceur du relief de nos collines. Des sentiers existants traversent la commune, d'autres en sont très proche, signe que la demande en itinéraires balisés est réelle, quelques passionnés d'activités de plein air dont je fais parti avaient depuis longtemps envisagés des boucles identifiées au départ du village, des compléments thématiques avaient même étés envisagés (faune, flore, géologie et architecture). Je vous laisse imaginer le travail... les autorisations à réunir auprès des propriétaires des terrains traversés..   Pour qui ? pour quoi? la question finalement se posait là.

    Pouvoir proposer ce genre de chose demande un minimum d'infrastructure digne d'un projet cohérent et réfléchi : parking, structure d'accueil, hébergement( qui d'ailleurs manquent pour les habitants eux même) et jusqu'à présent il faut bien l'avouer les réalisations dans ce sens , ont étés des initiatives privées,  les logements communaux vides depuis plusieurs mandats sont le reflet d'un manque d'intérêt  pour un tourisme raisonné . Le projet électoral de la nouvelle municipalité d'ailleurs n'en parle pas . On peut prendre de ce fait la venue de nos apprentis chasseurs, en formation, puis en examen, puis en perfectionnement puis les clubs de tirs environnants,  l'association de ball trap   puis .....    comme une aubaine !!!  Cela ressemble au  plan C.....

    Ne nous emballons pas, il me parait important que les indigènes incultes que dépeint notre cher Président de la fédération (oui c'est nous) , décident de leur sort et un questionnement de la population sur le sujet semble nécessaire voire urgent. Ne pas tenir compte de l'implantation géographique du village qui n'est pas un lieu de passage, est une erreur ,  il semble donc nécessaire de prendre des initiatives afin d'attirer une clientèle, ou trouver une autre piste... il me semble dommage d'être obligé de doubler la population afin de rentabiliser les services de proximité,   cela poserait forcement d'autres problèmes.

    Que veut on réellement?  il va donc falloir,  pour avoir la réponse... poser la question.

     

    Nous avions abordé le sujet dans l'article que je livre à votre soif d'information....cliquer ici

     

    Cette réflexion personnelle vaut ce qu'elle vaut, et n'engage que moi, elle peut cependant permettre de poser les bases d'un " débat constructif " et ....cordial.   

     

     

    « Il faut savoir ce que l'on veut.Question de point de vue »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    mira
    Dimanche 20 Juillet 2014 à 16:58

    Non seulement le village n'est pas qu'un lieu de passage car il l'est par la force des choses c'est à dire par les activités des uns et des autres, mais aussi il est enclavé . Aprés le pont et au croisement pour Garce ...la découverte du silence et de l'onservation de la nature nous est imposée. Voilà bien une richesse qui vaut la peine de maintenir pour l'ensemble de la population .



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :